MOI L’AUTORAIL ‘’ PICASSO’’

 

Par Dominique PLATEL

 

 

J’ai été conçu en 1952 par la Régie Nationale RENAULT à CHOISY le ROI en région parisienne.

D’autres membres de ma grosse famille sont nés bien avant moi, déjà 110 frères répertoriés en 1954.Au total nous serons 250 frères.

Ma gestation dura deux longues années, je suis sorti du chaudron familial courant 1955, cela fait bien longtemps et je ne souviens plus le mois exact mais ce n’est pas l’essentiel.

Mes parents m’ont équipé d’un moteur RENAULT bien sûr, de type 517G de 340 cv pour galoper fièrement sur les rails français.

Après quelques balbutiements, j’échoue dans un grand centre pour parfaire mon éducation, il s’agit du dépôt de MARSEILLE en janvier 1959, puis passionné par les rivages de la grande bleue je me retrouve à NICE la même année.

Entre-temps mes conducteurs m’on donné un gentil sobriquet ‘’ Picasso’’ en hommage au célèbre peintre passionné par le cubisme. Pourquoi ce surnom : il est vrai que je n’ai pas le nez au milieu de la figure comme mes aïeuls, en effet mon centre névralgique (cabine de conduite) situé au sommet de mon dos est décentré par rapport à mon visage, qui malgré tout reste avenant.

Et voilà je papote, en juin 1963, en pleine adolescence, je me retrouve à LYON VAISE, cette fois-ci c’est du sérieux, je vais parfaire mes connaissances et découvrir des montagnes. Parfois une petite sœur (remorque d’autorail) me tendra la main et ainsi nous roulerons vers d’autres destinées. Mais cela demande beaucoup d’efforts mais je suis encore jeune et en bonne santé.

Déjà vint quatre ans, j’aime les voyages, l’on me propose d’émigrer vers NANTES en décembre 1978, je n’y resterai pas bien longtemps.

Mon tuteur décide, de me faire découvrir les paysages du MORVAN, pourquoi pas, pour cela j’intègre le centre de NEVERS en juillet 1981, le service est dur et intensif aussi je sens que mes forces vives m’abandonnent peu à peu. Il est temps pour moi de tourner la page et de me reposer, ce sera chose faite le 21 septembre 1982.Retraité à peine à l’âge de 27 ans, mais il existe des centres privés (Associations) qui bichonnent et prennent soin de vieux coursiers comme moi, tentons notre chance, on verra bien.

Des types sympas sont venus et ont tourné, tourné autour de moi, puis finalement se sont décidés à m’accueillir en CHARENTE-MARITIME à CHAILLEVETTE. Pour cela j’ai fait peau neuve, j’ai troqué le rouge et crème pour le jaune et gris perle et j’ai compris le changement qui s’était opéré en moi, je ne m’appelai plus SNCF mais CHEMIN DE FER TOURISTIQUE DE LA SEUDRE.

Je vous invite à poursuivre mon histoire au travers de diverses photos.

Ah j’oubliais de vous préciser que mes nouveaux amis m’ont adjoint une petite sœur, comme cela je m’ennuie un peu moins.

chaillevette

Me voici à Chaillevette

 

chaillevette1

Nous voici ma sœur et moi prêts pour le départ en 2003

 

Ici je suis au bord de la mer, et les touristes viennent me voir.

tremblade 00

Je me repose en compagnie de ma sœur à LA TREMBLADE, l’air de l’océan est vivifiant pour mes articulations (cardans) et j’en profite

 

 

tremblade 01

J’arrive ici à SAUJON avec une vapeur en pousse, étonnant non !

 

 

En 2004, finie la retraite au bord de la mer, je vais émigrer une fois de plus en BRIE CHAMPENOISE. Jusqu’ici lorsque je déménageai, j’était autonome, mais mes nouveaux amis en vue de me ménager et ils ont certainement raison, mes articulations et mes pieds me font souffrir, alors un petit cousin de la famille Diesel prénommé MOYSE, est venu me prêter la main, et il est bien vaillant.

 

Voici mon arrivée en BRIE CHAMPENOISE à MEZY, point de fanfare mais des photographes avisés.

mezy moulins

J’ai oublié de vous dire mon nom véritable, je suis l’X 3926 et celui de ma petite sœur l’XRB 7933.

 

 

conde en brie

Voilà le petit cousin MOYSE, il a fière allure à CONDE EN BRIE

 

 

Voici maintenant mon lieu de repos à MONTMIRAIL.

montmirail

Des indélicats se sont permis de souiller ma peau….

 

 

Mes nouveaux amis sont membres d’une Association baptisée TOURISME FERROVIAIRE DE LA BRIE CHAMPENOISE A L’OMOIS (TFBCO) ils ont décidé à juste titre que j’avais besoin d’une cure de jouvence et pour cela ils ont fait appel à une relation qui se trouve à côté de moi les Etablissements VFLI (Voies Ferrées Locales Industrielles)

 

vfli 00

 

 

J’ai même retrouvé un frère l’X3897 qui subit lui aussi une cure.

vfli 02

 

 

 

 

vfli 01

 

 

 

Mais voici maintenant l’instant de faire peau neuve, en effet mes amis ont décidé de me donner des couleurs, à savoir le rouge et crème qui me va si bien.

montmirail 00

 

montmirail 01

 

 

poste conduite

Ne suis-je pas beau comme cela j’ai retrouvé une seconde jeunesse et je piaffe d’impatience de me dégourdir les jambes en BRIE CHAMPENOISE.

 

 

classe 1

1° classe.

 

classe 2

2° classe.

 

Nous avons papoté et j’ai oublié de vous dire que mon intérieur (vous savez ce que c’est la beauté intérieure) n’est pas mal non plus. Avec quelques frères nous avons été modifiés pour accueillir le top du top la 1ère classe et nous le valons bien.

Voilà je termine pour aujourd’hui mon histoire, mais c’est promis nous nous retrouverons pour de nouvelles aventures.

Enfin pour ranger mes affaires je dispose d’un fourgon, de ce fourgon je peut converser avec vous, histoire de parler entre amis.

 

interieur 00

 

 interieur 01